TEST | Clavier Razer Huntsman Mini pour PC

Depuis maintenant plusieurs années et surtout de nombreux modèles, Razer ne cesse de retravailler l’un de ses claviers phares, soit le Huntsman. Après une édition classique, une version Tournament Edition, place à l’option Mini pour le clavier Razer Huntsman. C’est tout récemment que la marque s’est intéressée à un gabarit encore plus petit (60% environ d’un clavier basique) pour son Huntsman. Alors, est-ce que cette version Mini fait mouche ? Parvient-elle à proposer une expérience aussi qualitative que les précédents modèles, malgré son gabarit ? La rédaction a plongé dans divers jeux, clavier Huntsman Mini sous les doigts, afin de faire la lumière sur les qualités et défauts de ce nouveau produit.TEST | Clavier Razer Huntsman Mini pour PC

Test réalisé grâce à un exemplaire fourni par Razer

Retrouvez notre test du clavier Huntsman pour PC à cette adresse

Nos impressions sur le Huntsman Tournament Edition ici

Fiche technique :

Poids : 438 g

Dimensions : 29,5 x 10,4 x 3,8 cm

Forme : compact, 60%

Type : clavier mécanique.

Razer optiques linéaires ou sonores

Anti-ghosting présent

Rétro-éclairage personnalisable Razer ChromaTM avec 16,8 millions de couleurs

Stockage hybride intégré – jusqu’à 5 profils en mémoire intégrée

Connectivité en filaire, type USB-C amovible (2,1m)

Touches : 61

Touches Razer en PBT à double injection

Compatible avec Razer Synapse 3

Avec deux gammes principales de clavier (ce n’est pas les seules, rassurez-vous), représentant les fers de lance de la marque, Razer s’est cette fois-ci penché sur une version plus petite et surtout plus compacte de leur fameux Huntsman. Si nous avions pu tester les précédentes versions par le passé (liens ci-dessus), la marque au serpent vert nous a envoyé un exemplaire du Huntsman Mini afin que nous puissions nous faire une idée de leur nouveau produit. Sachez tout d’abord que nous avons eu l’édition Qwerty noire du Huntsman Mini. Pour autant, il est également disponible en Mercury (blanc) sur leur site internet. Par ailleurs, ils envisagent bien de le proposer en Azerty à l’avenir. De notre côté et dès le branchement du clavier, notre PC (MSi) a tout de suite fait la conversion en Azerty, malgré la configuration physique du produit. Ce qui a le mérite de rendre son utilisation plus intuitive mais peut parfois demander une certaine gymnastique visuelle et réflexive quand on regarde les touches du clavier, qui elles sont toujours en Qwerty évidemment. Nul doute que les joueurs et joueuses habitués au combo clavier/souris s’y habitueront plus rapidement.

Du côté du packaging, l’ensemble est toujours aussi épuré qu’il est élégant et efficace. Le clavier est disposé dans une boîte aux couleurs de la marque et affichant un visuel ainsi que des informations sur le produit sur son dessus et côtés. A l’intérieur, on retrouve la notice d’utilisation, les classiques stickers Razer, le clavier sous plastique ainsi que son câble tressé. En effet, le Huntsman Mini n’est pas disponible en wireless mais seulement en USB-C. Ce qui ne nous a pas dérangé plus que de raison de notre côté tant il nous semble toujours préférable de jouer en filaire pour un meilleur envoi d’informations et taux de réponse optimal. A ce sujet, nous aborderons plus en détails la question des switchs un peu plus tard. Le câble est tressé, ce qui évite des déconvenues et dommages futurs sur le câblage et il dispose d’une longueur satisfaisante.

Le châssis du Huntsman Mini est fait en aluminium, ce qui permet à la fois une certaine robustesse et surtout beaucoup de légèreté. On notera également que le tout est frameless, ce qui signifique que le clavier ne dispose pas de contours marqués donnant alors un véritable aspect aéré et compact au produit. C’est vraiment appréciable. D’ailleurs, cette version 60% du Huntsman, en plus de se vouloir épurée, voire minimaliste, est facilement transportable. On peut aisément le glisser dans un sac à dos. Ce qui le rend d’autant plus attrayant qu’il est amovible et transportable à souhait. Il sera ainsi certainement se faire une place de choix dans le coeur des joueurs/joueuses qui ont l’habitude de transporter leur matériel pour des LAN entre amis ou compétitions en tous genres.

Mais comment peut-il représenter 60% d’un clavier, allez-vous nous demander. Razer a fait le choix de se séparer de certaines touches d’un clavier traditionnel : avec le Huntsman Mini, exit le pavé numérique, les flèches de navigation et touches de fonctions. Rassurez-vous, ces fonctionnalités restent disponibles via des raccourcis (notamment avec la combinaison de FN et d’un numéro) mais, vous l’aurez compris, elles ne sont pas matérialisées physiquement sur le clavier. Encore une fois, cela peut demander une certaine gymnastique et surtout un mappage supplémentaire (si besoin) pour certains mais dans la plupart des cas et des jeux, il s’agit de touches secondaires. Mea Culpa d’avance pour ceux d’entre vous jouant à PUBG, par exemple, avec les flèches directionnelles, malgré que cela semble assez peu probable. Ne comptez pas non plus sur un port USB afin de brancher la souris directement à votre clavier, d’un régulateur de son (comme sur le Huntsman V2 Analog par exemple) ou encore d’un repose poignet. Ce qui est dommage et cela aurait été un grand plus pour cette version. Ainsi, le Huntsman Mini fait fi des touches et ports dits secondaires pour se concentrer sur l’essentiel. Cela fonctionne réellement bien et le clavier ne perd pas pour autant la qualité que l’on connaît à la marque. D’autant plus que son format compact permet de positionner la souris plus proche de soi pour davantage de confort puisque vos deux mains sont plus rapprochées. Les clapets positionnés à l’arrière permettent de rehausser le clavier à la hauteur désirée.

En ce qui concerne les touches et le ressenti, là encore il y a des choses à dire. Autant d’un point de vue positif que négatif, mais expliquons-nous. Le Huntsman Mini est disponible selon deux configurations quant aux switchs : en optique sonore (violet) et en optique linéaire (rouge). Les deux ont leurs propres caractéristiques. Pour l’optique sonore, il faut compter sur 1.5 mm de distance d’activation et 45g en force. A l’inverse, en optique linéaire, cela requiert 1.2mm en distance et 48g en force d’activation. L’avantage des switch rouges est qu’ils sont tout de même bien moins bruyants que les premiers, ce qui n’est absolument pas négligeable surtout si vous jouez en ligne et en vocal ou bien que votre compagnon/compagne est dans la même pièce que vous. Le prix diffère également : comptez 129.99 euros pour le Huntsman Mini équipé des switchs en optique sonore et 139.99 euros environ pour l’optique linéaire. Dans tous les cas, le taux de réponse est réellement satisfaisant. Nous avons pu le tester sur différents jeux, notamment Curse of the Dead Gods et sur Assassin’s Creed Valhalla depuis une PS5 grâce à un convertisseur clavier/souris (guide disponible ici), entre autres. Par ailleurs, les touches sont en PBT, ce qui assure encore davantage de robustesse au produit malgré sa petite taille. Ainsi, il ne faut absolument pas se fier à son apparence : le fait que le Huntsman Mini soit plus petit n’enlève absolument en rien ses caractéristiques positives et un très bon ressenti général une fois en jeu.

Verdict : Convaincant !

Encore une fois, et après le Huntsman Tournament Edition pensé pour l’eSport, les membres de Razer prouvent qu’ils arrivent à renouveler leurs propositions d’accessoires en ouvrant leur gamme à davantage de format(s) afin de répondre le mieux possible aux demandes et attentes des joueurs/joueuses. Son format compact permet toujours autant de confort et n’en reste pas moins aussi robuste que ses aînés. Sa légèreté est un grand plus et permet de le transporter très facilement. L’absence de certaines touches considérées comme secondaires peut en gêner certains aux premiers abords mais la présence de raccourcis rend le Huntsman Mini tout à fait intéressant pour autant. Il demandera peut être à chacun un petit temps d’adaptation mais il reste un très bon produit, surtout pour ceux et celles désirant transporter leur matériel partout et assez aisément.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *