L’Evolution des tendances du dessin en France

Le dessin papier : une tradition française au fil des siècles

La France ne fait pas exception et de là, en découle un amour incontestable entre les Français et les arts visuels. Les supports et les pratiques du dessin aussi ont beaucoup évolué. De la pierre au papier, en passant par le bois et la toile, ces méthodes et ces outils se développent aujourd’hui pour une version dématérialisée du dessin, qui simplifie le processus de dessin et de mise en page. Le numérique ayant changé complètement nos modes de vie, il semble logique que le dessin en bénéficie également.

En France, la pratique de la caricature a longtemps fait partie de la tradition, notamment depuis la Révolution Française, où la Monarchie devait faire face à la satyre des artistes en lutte contre les privilèges du pouvoir en place. Bien que la caricature reste un art visuel particulièrement apprécié dans l’Hexagone, la bande dessinée lui a volée la vedette au début du XXe siècle.

L’Évolution de la bande dessinée française vers d’autres types de dessin

Plutôt nommé « illustré » que « bande dessinée », cet art graphique n’a vraiment pris sa forme qu’on lui connaît avec ses bulles (aussi appelées Phylactères) qu’avec l’inspiration de la bande dessinée américaine. En effet, le dessinateur Alain Saint-Ogan s’est inspiré de la bande dessinée américaine Winnie Winkle pour créer la série Zig et Puce en 1925. Il est le premier à avoir créé une bande dessinée dans la forme qu’on lui connaît.

A partir de là, la tradition française pour le 9ème art n’a cessé de croître, sans pour autant dénigrer le talent et l’originalité des autres pays. On pense notamment à la Belgique avec Hergé et les aventures de Tintin ou encore Morris et son personnage de cow-boy Lucky Luke, mais aussi l’arrivée des Comics américains avec Superman, Flash Gordon et toute la science-fiction de cette génération.

La France est donc un pays de traditions, sachant évoluer et s’ouvrir aux autres types d’illustrations et de dessins. Après les Comics Américains, c’est au tour des webtoons et des mangas de faire leur apparition dans le paysage français avec notamment les animés japonais dans les années 90, pour lesquels les émissions de télévision pour la jeunesse ont eu le coup de foudre.

Des outils de dessin numérique dans le paysage artistique français pour simplifier les pratiques

Les auteurs français de bande dessinée actuels ont donc baigné dans cet univers éclectique, imprégné d’influences des 4 coins du monde. Aujourd’hui, les styles se mélangent et se bonifient, les formes d’expression évoluent, le design et l’esthétique se transforment pour s’adapter au monde en perpétuel mouvement.

Les méthodes pour dessiner ont aussi beaucoup fluctué. De l’encombrante planche à dessin avec ses nombreux crayons, les dessinateurs sont passés à la tablette graphique plus maniable et aux dimensions adaptées aux besoins de chacun. Les coloristes n’ont plus besoin d’une mallette de couleurs et d’un temps de séchage incompressible. Avec le numérique, le temps de séchage est réduit à zéro, les possibilités et les retouches sont infinies et le droit à l’erreur est permis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *