Category Archives: Nouvelles

La chaîne Nouvelles vous fournit les informations les plus récentes,les plus approfondies et les plus complètes sur les ordinateur portables,cliquez pour entrer pour en savoir plus

CES 2021 : les nouveaux PC portables gamers Lenovo Legion seront puissants et… intelligents

Lenovo se sert du CES 2021 et des différentes annonces AMD et Nvidia pour propulser ses nouvelles gammes Legion dans l’arène. Les PC portables déjà sortis l’été dernier évoluent sur le fond avec tout l’arsenal de composants que les concepteurs viennent tout juste d’annoncer.CES 2021 : les nouveaux PC portables gamers Lenovo Legion seront puissants et... intelligents

La nomenclature ne change pas, on reste sur des matricules de type Legion 5 ou Legion 7 avec ou sans un lettre « i » et/ou les estampilles « Slim » ou « Pro » en plus, suivant le cocktail de composants présents sous le clavier rétroéclairé de blanc… ou complètement RGB.

Les nouveaux moteurs AMD, Intel et Nvidia sous le clavier

La plupart des ordinateurs, qui étaient déjà dopés aux puces de calcul AMD en 2020, vont, dans leurs versions 2021, adopter les nouveaux processeurs AMD Ryzen de série 5000.Même chose pour les machines qui tournaient avec puce Intel, elles gardent leur Core mais devraient embrasser les nouveaux modèles Tiger Lake H35, au moins les plus fines d’entre elles. La DDR4 sera toujours là, entre 8 et 32 Go selon les modèles, tout comme le SSD, avec des capacités pouvant atteindre 1 To de base sur les Legion les plus haut de gamme.Toutes les nouvelles cartes graphiques GeForce RTX de Nvidia, les déclinaisons mobiles des séries 3000, envahissent les entrailles des machines les plus haut de gamme.

Un pouce de plus sur la dalleCES 2021 : les nouveaux PC portables gamers Lenovo Legion seront puissants et... intelligents

Autre tendance chez Lenovo : proposer une nouvelle diagonale d’écran sur certaines machines. Le format 16 pouces vient s’ajouter à l’arsenal, au côté des traditionnels 15,6 et 17,3 pouces. En matière de définition, ces deux dernières conservent le Full HD à haute fréquence (jusqu’à 165 Hz) ou le 4K (60 Hz).Dans le cas précis de la dalle 16 pouces, le nombre de pixels est un peu plus exotique : 2560 par 1600 pixels. Les nouveaux modèles Legion 5 Pro et Legion 7 vont la proposer et la fréquence de rafraîchissement est ici aussi très élevé et de 165 Hz.

Lenovo – En blanc, le Legion 5 Pro, en gris anthracite, le Legion 7.

Avec ses bords ultrafins, cet écran 16 pouces donnera donc un peu plus de finesse et de beauté à vos jeux préférés. Son temps de réponse ne dépasserait pas les 3 ms. Et, cerise sur le gâteau, la dalle du Legion 7 serait compatible G-Sync. Les Legion 5 Pro et Legion 7 seraient « les premiers PC au monde » à proposer une telle dalle, rafraîchie à pareille vitesse.

Lenovo compte sur l’IA pour vous aider à mieux jouerCES 2021 : les nouveaux PC portables gamers Lenovo Legion seront puissants et... intelligents

Il va falloir s’y habituer, l’IA va davantage envahir nos machines de jeu. Elle est déjà présente, notamment via le DLSS sur les cartes graphiques Nvidia et les jeux compatibles. Mais, elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Grâce à elle, les constructeurs développent et élaborent des programmes capables de travailler dans l’ombre pour améliorer les performances de nos machines ou, de privilégier telles applications plutôt qu’une autre dans la liste des demandes en ressources.

Lenovo – Le logiciel Lenovo Vantage disponible dans les Legion actuels n’était que la première étape de l’invasion de nos machines par l’IA !

Chez Lenovo, et plus encore dans les Legion, on en trouve à tous les étages ou presque en 2021. C’est l’IA qui va ajuster la puissance, le bruit et l’efficacité de la ventilation (Lenovo Legion Colfdfront 3.0) dans des scénarios d’utilisation classiques ou spécifiques. C’est encore elle qui va se charger d’adapter les comportements des composants en fonction de profils d’utilisation préenregistrés.

Overclocker dynamiquement le CPU et le GPU si les conditions thermiques le permettent (Lenovo Legion AI Engine) ? Oui, là aussi, les algorithmes répondent présents et s’adaptent. On en trouverait même jusque sous les touches du clavier, surveillées de près par le Legion TrueStrike afin d’optimiser les temps de réponse entre la pression et la concrétisation de l’action à l’écran.CES 2021 : les nouveaux PC portables gamers Lenovo Legion seront puissants et... intelligents

À découvrir aussi en vidéo :

Bien entendu, toutes ces couches logicielles n’opèrent pas seules, même après avoir été entraînées ou soigneusement programmées en amont. Lenovo a déployé une armée des capteurs, disséminés sur la carte mère, près des composants et à différents endroits du boîtier. Ce sont eux qui envoient les informations aux algorithmes afin qu’ils adaptent leur comportement et agissent de la meilleure des manières.Sur le papier, tout cela semble très prometteur et notre curiosité est piquée au vif. On a hâte de mettre la main sur toutes ses machines pour éprouver ces promesses. D’ailleurs, sachez que :

Les Legion 7 (16 pouces) 2021 sont attendus pour le mois de mai, à partir de 1 500 euros environ.

Les Legion 5 (en 15 et 17 pouces), les Legion 5 Pro (16 pouces) et les Legion Slim 7 (15 pouces) sont attendus pour le mois de mars aux prix donnés à partir de 1 100 euros pour les deux premiers et 1 300 euros pour les Slim.

Pour le moment, aucune configuration détaillée ne nous a été donnée par Lenovo. Il faudra attendre que l’euphorie du CES 2021 retombe pour avoir ses informations et des dates d’arrivée plus précises en France.

Assurance MacBook : Coverd est maintenant disponible pour les ordinateurs Apple dès 3,90 €

La société d’assurance en ligne Coverd vient de lancer son assurance pour les MacBook d’Apple. Et comme pour son assurance sur smartphone, elle propose un service complet, facile à comprendre et surtout avec des tarifs attractifs.Assurance MacBook : Coverd est maintenant disponible pour les ordinateurs Apple dès 3,90 €

Déjà connue pour ses assurances pour smartphone, la société française Coverd couvre maintenant les MacBook d’Apple. Si vous êtes un étudiant ou un travailleur nomade, un ordinateur portable est tout aussi mobile qu’un smartphone. D’autant que peu de gens protègent leurs ordinateurs portables avec une protection, alors qu’une chute peut arriver tout aussi vite qu’avec un smartphone.

C’est pourquoi Coverd vous propose de couvrir votre MacBook contre tous les pépins du quotidien, à partir de 3,90 € par mois selon les modèles. Et l’avantage de Coverd, c’est que le service vous permet même d’assurer des appareils qui ne sont pas neufs, et sans engagement de durée. La société vous propose même d’essayer gratuitement le service pendant un mois grâce au code ORDIFRA1M.

Profitez d’un mois d’assurance gratuit chez Coverd

ORDIFRA1M

Que couvre l’assurance Coverd pour MacBook ?

Si vous connaissez déjà l’assurance Coverd pour smartphone, vous ne serez pas dépaysé par celle pour les MacBook. L’offre, le fonctionnement et les avantages sont exactement les mêmes. Ainsi, l’assurance Coverd pour MacBook couvre :

les dommages provenant de toutes causes, comme un écran fissuré après une chute ;

l’oxydation provenant de toutes causes, comme la traditionnelle tasse de café renversée sur le clavier ;

les pertes trop importantes de la capacité de la batterie.

Coverd ne demande aucune franchise pour la prise en charge des sinistres sur votre MacBook, c’est d’ailleurs la seule différence avec l’offre pour smartphone. En cas de problème, vous n’avez donc rien à débourser en supplément de la souscription. Et ce qu’importe le type de sinistre et la façon dont est pris en charge l’ordinateur.

Pour un MacBook Air 13′′ équipé de la puce Apple M1, l’assurance s’élève à 6,90 euros par mois

Enfin, on retrouve également en option une assurance contre le vol, facturée 3 euros par mois en supplément. Elle couvre les vols par agression et par effraction.Assurance MacBook : Coverd est maintenant disponible pour les ordinateurs Apple dès 3,90 €

Quels sont les MacBook pris en charge par Coverd ?

Contrairement à l’AppleCare, Coverd vous permet d’assurer des MacBook qui ne sont pas nécessairement neufs. Ils peuvent même avoir été achetés d’occasion ou reconditionnés puisque l’assurance de Coverd ne fait pas la différence. Voici les modèles pris en charge :

tous les MacBook 12′′ de 2015, 2016 et 2017 ;

les MacBook Air et Pro 13′′ avec la puce Apple M1 ;

les MacBook Air 11′′ et 13′′ de 2015, 2017, 2019 et 2020 (selon les processeurs) ;

les MacBook Pro 13′′ de 2019, 2020 ;

les MacBook Pro 15′′ de de 2018, 2019 (selon les processeurs) ;

le MacBook Pro 16′′ de 2019.

La liste complète des MacBook protégés par cette assurance se trouve directement sur le site de Coverd. À noter que Coverd couvre également les MacBook abîmés. Mais dans ce cas une réparation préalable est nécessaire, prise en charge par Coverd. Le paiement de la réparation peut être réglé en 2,3 ou 4 fois sans frais.

Coverd : l’assurance simplifiée

Pendant longtemps, l’univers des assurances a été synonyme de galère, jonglant entre une lente bureaucratie et de la paperasse à n’en plus finir. Coverd dépoussière l’univers de l’assurance avec un service que l’on gère entièrement en ligne.

Si vous avez un sinistre à déclarer, toutes les démarches se font depuis votre espace client sur le site de Coverd. Vous n’avez même pas besoin de décrocher votre téléphone. Lors de la déclaration d’un dommage, l’assurance propose au total deux façons de prendre en charge votre MacBook dans les 24 heures :Assurance MacBook : Coverd est maintenant disponible pour les ordinateurs Apple dès 3,90 €

via un centre de réparation agréé par Apple et partenaire de Coverd. Soit vous envoyez votre MacBook à l’aide d’un colis Chronopost prépayé, soit un livreur vient vous le chercher ;

via une boutique officielle Apple. Dans ce cas, vous amenez directement votre MacBook, puis vous avancez les frais que Coverd s’engage à vous rembourser dans les 48 heures.

Dans les deux cas, les réparations sont toujours effectuées avec des pièces d’origines. Ainsi, la garantie et le fonctionnement du MacBook sont préservés. Enfin, un ordinateur de prêt est mis à disposition le temps de la réparation.

Assurez votre MacBook à partir de 3,90 €/mois

Avec son service complet, pratique et moderne, Coverd est l’assurance la plus recommandable du moment. Elle est maintenant disponible pour les MacBook d’Apple, avec un prix démarrant à 3,90 euros par mois selon les modèles. Et si vous craignez les vols, l’option à 3 euros est là pour les couvrir. Enfin, l’offre de Coverd est sans engagement et permet donc de résilier à tout moment sans avoir à payer de frais.

Grâce au code ORDIFRA1M, les lecteurs de Frandroid peuvent profiter d’un mois de souscription offert. Un cadeau de bienvenu pour essayer le service gratuitement et se forger son propre avis.

Profitez d’un mois d’assurance gratuit chez Coverd

ORDIFRA1M

Coverd propose également ses services pour les smartphones, à des tarifs attractifs :

Assurance pour Xiaomi Mi 11 à partir de 8,90 euros par mois

Assurance pour Samsung Galaxy S21 à partir de 8,90 euros par mois

Assurance pour iPhone 12 à partir de 8,90 euros par mois

Assurance pour iPad à partir de 3,90 euros par mois

Google Chrome 90 : pourquoi vous devriez installer la mise à jour rapidement

Une vulnérabilité de Chrome a été révélée par un internaute le 13 avril, alors que Google s’apprêtait à sortir la version 90 de son navigateur. Résultat, la mise à jour est sortie un jour plus tard avec un correctif. Voici comment vérifier si vous êtes concernés.Google Chrome 90 : pourquoi vous devriez installer la mise à jour rapidement

Google Chrome // Source : Pixabay

Le 13 avril, Google avait prévu de sortir une nouvelle version de son navigateur, appelée Chrome 90. C’était sans compter la vigilance d’un internaute sur Twitter, frust, qui a repéré une vulnérabilité zero-day.

Pour aller plus loinGoogle Chrome 90 : pourquoi vous devriez installer la mise à jour rapidement

Comment sécuriser votre smartphone, votre tablette ou votre PC ? Le guide ultime !

À comprendre : la faille existe depuis toujours et n’avait pas été repérée jusqu’ici par les équipes de Chrome. Résultat, la mise à jour a été décalée d’une journée le temps de régler le problème.

Un souci à prendre au sérieuxGoogle Chrome 90 : pourquoi vous devriez installer la mise à jour rapidement

Dans son tweet, l’internaute partage un lien vers une page GitHub, qui détaille la faille. La vulnérabilité y est démontrée au travers d’une vidéo. L’utilisateur montre qu’avec une manipulation assez simple sur Chrome 89, on peut accéder au bloc-notes de l’ordinateur.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Cela n’a l’air de rien, mais n’importe quelle faille dans un logiciel qui permet d’accéder à un élément en dehors de son environnement peut potentiellement être dangereuse pour l’OS ou les données personnelles de l’utilisateur. Le site Tom’s Guide a pu tester la faille sur une version d’Edge basée sur Chromium, et ainsi confirmer qu’elle existait sur ce navigateur également.Google Chrome 90 : pourquoi vous devriez installer la mise à jour rapidement

Pour aller plus loin

Faille Facebook : la moitié d’entre vous a été concernée par la fuite de données

La veille, le 12 avril, une autre faille avait été aperçue et rendue publique là aussi via Twitter. Il s’agissait ce coup-ci d’une vulnérabilité permettant d’ouvrir la calculatrice de Windows, toujours en utilisant Chrome.Google Chrome 90 : pourquoi vous devriez installer la mise à jour rapidement

Comment savoir si je suis protégé ?

La dernière mise à jour, Chrome 90, corrige 37 bugs au total. C’est la raison pour laquelle il est toujours conseillé de garder à jour son navigateur. Afin de savoir quelle version de Chrome est installée, vous pouvez cliquer sur les trois petits points en haut à droite du navigateur, dans la barre d’outils. Là, ouvrez l’onglet « Aide » situé vers le bas et cliquez sur « À propos de Google Chrome ».

Une fois cela fait, vous devriez accéder à un écran qui vous indique si Chrome est à jour, et quelle version est installée. Si vous apercevez l’indication « Google Chrome est à jour » suivi de « Version 90 », vous n’avez rien à faire. Si vous constatez, pour une raison quelconque, qu’il s’agit d’une version 89 au lieu de 90, pensez à mettre à jour votre navigateur.

Une fois la mise à jour effectuée, fermez et relancez votre navigateur, et vous voici à l’abri.

Google Chrome : retrouver un onglet fermé par erreur va être encore plus facile

Google teste actuellement une nouvelle fonctionnalité sur Chrome Canary, qui permettra de retrouver encore plus facilement un onglet récemment fermé. Testée par la rédaction, la fonction devrait s’avérer très pratique.Lire la suite

HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA), Ultrabook 14″ Pro argent fin léger rapide Wi-Fi ax 8h (915€)

HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA), Ultrabook 14″ Pro argent fin léger rapide Wi-Fi ax 8h (915€)HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA), Ultrabook 14

14″ IPS mat Full HD, Quad Core i5-10210U, SSD 256 Go, 8 Go, USB 3.1 Type-C, 1.6 Kg

Article initialement publié le 15 avril 2020 :

Notre avis sur le HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA)

Nomade, le nouvel Ultrabook argent HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA) fin et léger à écran 14 pouces IPS Full HD antireflet offre une autonomie de 8 heures sous Windows 10 Pro. Performant en usage courant avec son processeur Quad Core i5 Comet Lake, il se montre réactif grâce à son stockage SSD rapide. Également au programme de ce portable, un clavier chiclet étanche rétro éclairé ainsi qu’une connectique USB 3.1 Type-C et Wi-Fi ax.

Stock épuisé…

Découvrez les meilleures promos PC portable !

Caractéristiques HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA)

Écran(s)

14’’ Full HD LED IPS 45% NTSC 250cd/m2 (1920×1080, antireflet)

Processeur

Intel Core i5-10210U Comet Lake (1.6 GHz, 4 cœurs, TDP 15W)

Mémoire vive installée (max)

8 Go (1 x 8 Go) DDR4 2400 MHz (16 Go), 2 slots (1 libre)

Carte graphique

Intel UHD 620 intégrée au processeur

Stockage

SSD M.2 de 256 Go (NVMe PCIe)

Connectique

2 USB 3.0 + 1 USB 3.1 Type-C, HDMI 1.4b, SD/SDHC/SDXC

Réseau

Wi-Fi ax (2×2, Intel Wi-Fi 6 AX201), Bluetooth 5.0 + Ethernet GigabitHP ProBook 440 G7 (9VZ37EA), Ultrabook 14

Clavier rétro éclairé

Oui, et étanche

Pavé numérique

Oui

Windows Hello

Système audio

Oui, HP Audio Center

Système d’exploitation

Windows 10 Pro 64 bits

Autonomie annoncée / Batterie

8 heures / Li-Ion 3 cellules 45Whr (220 gr)

Poids / Dimensions (mm)

1.6 Kg / 324.2 x 237.7 x 18

Le HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA) face à la concurrence

L’HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA) s’affiche actuellement en promotion chez HP France et se positionne dans la bonne moyenne de sa catégorie où il est l’un des seuls à bénéficier d’une connectique Wi-Fi ax et à tourner sous Windows 10 Pro.

Châssis, connectique, écran du HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA)

Il arbore un design élégant avec son châssis argent clair et peut être rechargé à 50% en 45 minutes.

Cet Ultrabook fonctionne sous Windows 10 Pro qui a l’avantage d’offrir plus de fonctionnalités que Windows 10 classique comme des outils avancés de gestion du réseau et de sécurité (ex : BitLocker).Si une puce de sécurité TPM 2.0 est bien intégrée, point de lecteur d’empreintes toutefois ce qui pourra en décevoir certains.

La connectique intégrée à cet Ultrabook est bonne, comprenant des modules sans-fil Bluetooth 5.0 et Wi-Fi ax (plus récent et performant que le Wi-Fi ac) pour communiquer et se connecter à distance, une sortie vidéo HDMI pratique afin de relier facilement ce PC à une TV ou un moniteur par exemple, des ports audio et Ethernet, 1 USB 3.1 Type-C ou encore 2 USB 3.0 (compatibles USB 2.0) garantissant des transferts s’effectuant jusqu’à 10 fois plus rapidement qu’en USB 2.0 si des périphériques USB 3.0 sont branchés dessus.

Bon point, le clavier chiclet est ici un modèle HP Premium Pro étanche, ce qui est pratique pour éviter les dégâts lorsque l’on a l’habitude de conserver à proximité une tasse de thé/café ou une bouteille d’eau par exemple.Surtout contrairement à nombre de ProBook, ici le clavier bénéficie d’un système de rétro éclairage des touches pratique pour les distinguer correctement en ambiance peu lumineuse.HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA), Ultrabook 14

Avec sa définition Full HD précise et son format 16/9ème, l’écran se prête bien à l’affichage de contenus Haute Définition et particulièrement aux vidéos. Son traitement antireflet le rend également plus lisible qu’une dalle brillante en environnement lumineux (ex : extérieur). Grâce à sa technologie IPS, l’écran offre aussi des angles de vision importants, tant à l’horizontale qu’à la verticale, mais sa colorimétrie est moyenne, inférieure à celle de dalles IPS plus haut de gamme.

Performances, autonomie du HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA)

L’HP ProBook 440 G7 (9VZ37EA) s’adresse à ceux qui recherchent un ordinateur portable compact Haute Définition fin et léger en vue d’une utilisation courante nomade.

Il est assez facile à transporter de par son poids maîtrisé, sa finesse et plus généralement sa compacité. Côté autonomie, misez sur environ 8 heures de fonctionnement sur batterie en utilisation légère.

Pour ce faire, il s’appuie sur des composants peu énergivores comme son stockage SSD plus économe en énergie qu’un disque dur mais aussi plus robuste, silencieux et surtout beaucoup plus véloce.

Au quotidien grâce au SSD, ce PC fin et léger se montre nettement plus réactif et fluide que s’il était basé sur un disque dur. On obtient ainsi notamment des lancements d’applications et démarrages/arrêts bien plus rapides.

Toutefois avec ses 256 Go, le SSD intégré propose une capacité inférieure au standard des disques durs. Suffisante pour nombre d’usages malgré tout, elle pourra être trop juste pour certains.

Dans ce cas, on a toujours la possibilité de s’aider d’une unité de stockage externe comme d’un périphérique USB 3.0 pour profiter de transferts rapides.

Stock épuisé…

Découvrez les meilleures promos PC portable !

Le SSD accompagne bien le cœur de cet ordinateur élégant dont les performances générales sont à même de satisfaire de nombreux utilisateurs.Il est en effet architecturé autour de 8 Go de mémoire vive et d’un processeur Comet Lake basse consommation Quad Core i5-10210U.Pour réaliser des travaux lourds en ressources processeur de façon régulière, mieux vaut cependant opter pour un PC doté d’un processeur non basse consommation.

Quant aux traitements graphiques, ils sont confiés à l’Intel UHD 620 intégrée au Quad Core i5 qui n’est pas accompagnée d’une carte graphique dédiée. Cet Ultrabook n’est donc pas conçu pour les traitements graphiques exigeants comme les jeux mais permet bien sûr de regarder des photos et vidéos.

Publié par Marine |

15 Avr 2020

| 0

14″, 256 Go, 8 Go, Comet Lake, Comet Lake basse consommation, Comet Lake Quad Core, Core i5, Core i5-10210U, Full HD, HP ProBook, HP ProBook 440, HP ProBook 440 G7, HP/Compaq, IPS, IPS Full HD, professionnels, Quad Core, ssd, SSD 250 Go, Ultrabooks, ultraportables, USB-C, Wi-Fi ax

Partager:

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?

LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !

Demandez-nous conseil !

Le Galaxy Book Fold 17 pourrait être le premier ordinateur portable pliable de Samsung

On peut dire que les Galaxy Z Fold 3 et Flip 3 sont une réussite pour Samsung. Les nouveaux smartphones pliables sont plus résistants qu’auparavant, et ils sont moins chers que par le passé. Il est trop tôt pour déterminer si Samsung atteindra ses objectifs de vente pour ces deux appareils. Mais, les gens semblent apprécier les nouveaux smartphones, et les consommateurs sont très intéressés. Même si vous ne prévoyez pas d’acheter un smartphone pliable Samsung prochainement, vous pourriez bientôt vouloir un appareil pliable dans votre vie. Les innovations de Samsung dans ce domaine devraient contribuer à faire progresser l’ensemble du secteur.Le Galaxy Book Fold 17 pourrait être le premier ordinateur portable pliable de Samsung

Microsoft a peut-être abandonné l’idée des PC Windows pliables, qu’il s’agisse d’écrans simples ou doubles, mais d’autres constructeurs ont pris le relais. Bien que l’appareil à double écran Project Precog d’ASUS ne soit qu’un prototype, Lenovo a lancé le ThinkPad X1 Fold et son écran pliable sur le marché l’année dernière. Maintenant, il semble que Samsung pourrait suivre le mouvement pour prouver son expertise dans tout ce qui est pliable avec un Galaxy Book Fold 17 qui pourrait bientôt arriver.

Tout le monde veut des écrans plus grands ou supplémentaires, même ceux qui ont déjà de grands écrans sur les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau. D’un autre côté, certaines personnes préfèrent également des appareils plus portables, mais l’équilibre entre ces deux aspects a toujours été difficile à atteindre avec les appareils conventionnels. Les dispositifs pliables tentent d’offrir une solution différente, mais non sans compromis.

Toujours aussi rêveur, le fabricant d’écrans Samsung a présenté en mai dernier certaines des innovations sur lesquelles elle travaille. Dans une certaine mesure, certaines d’entre elles se sont déjà concrétisées, avec des écrans pliables et des caméras sous l’écran déjà présents dans le Galaxy Z Fold 3. Bien sûr, cela reste de la taille d’un smartphone ou d’une tablette et est loin de la vision que Samsung a en tête.

Ice universe a récemment lâché le nom de « Galaxy Book Fold 17 » et a laissé la toile se demander ce que cela pouvait bien signifier. Ben Geskin a ensuite rappelé au Web l’ordinateur portable pliable de 17 pouces de Samsung dans la vidéo ci-dessus, en essayant de relier les points entre les deux.Le Galaxy Book Fold 17 pourrait être le premier ordinateur portable pliable de Samsung

Simple concept ou réalité ?

Mais l’appareil de Samsung n’est qu’un concept, pas un produit réel. On ne sait pas si Samsung peut réellement livrer un Galaxy Book Fold 17 qui ressemble à l’ordinateur portable pliable dans la vidéo. L’appareil est doté d’un châssis extrêmement fin, d’un grand écran OLED lumineux avec de petits bords qui se plie en deux. Il semble plus raffiné que l’ordinateur portable pliable de Lenovo. En outre, Samsung mettra également en œuvre sa technologie de caméra sous l’écran pour son appareil portable pliable. De plus, comme le montre la vidéo, l’appareil sera doté d’un système de charnière à 180 degrés qui permettra aux utilisateurs de poser l’appareil tout écran à plat sur une surface.

Pour les passionnés de technologie, il pourrait s’agir d’une nouvelle démonstration de l’avenir de l’informatique. Cependant, ceux qui ont fait l’expérience directe du Lenovo ThinkPad X1 Fold pourraient plutôt faire preuve d’un prudent optimisme. Cela dit, aucune source n’a indiqué une date pour ce Galaxy Book Fold 17, mais elle pourrait ne pas être si éloignée, notamment si Windows 11 s’avère être plus adapté à un tel facteur de forme.

Le TCO d’une petite flotte de Mac ? Voici quelques explications pour faire le bon choix

Quel est le coût total de possession d’un Mac ? Dans cet article, je vais vous présenter le coût total de possession de cinq Mac pendant toute leur durée de vie utile. Pourquoi ? Parce que j’ai récemment terminé une mise à niveau du parc informatique de ma petite entreprise. Cela signifie que mes anciennes machines ont été mises hors service.

Avant de commencer, parlons de ce que le secteur considère comme normal en matière de coût total de possession. Une étude Microsoft de 2018 indique que “l’âge optimal des PC ne dépasse pas quatre ans.” De mon côté, je viens de remplacer des machines qui étaient en service de 7,6 ans à 9,9 ans.

Ensuite, il est difficile de trouver des données sur le TCO annuel d’un PC. De mon côté, j’ai étudié les coûts réels de possession sur toute la durée de vie de cinq des Mac utilisés dans une petite entreprise. Le résultat est le suivant :

Le coût total de possession varie de 527,64 $ par an à 138,97 $ par an

(entre 444 euros par an et 117 euros par an).

publicité

Mac mini serveur 2011 – août 2011 à juillet 2021

C’était la première machine de mon écurie de Mac mini. Il a été commandé fin juillet 2011 à Apple et mis en service en août. Il a été acheté avec deux disques durs internes de 500 Go, un processeur Core i7 de 2,0 GHz et 4 Go de RAM. Le prix d’achat auprès d’Apple, taxes et frais de port compris, était de 1 075,90 dollars (900 euros).

La RAM a été immédiatement mise à jour à 16 Go pour un coût d’environ 100 euros. Un an plus tard, le disque principal, un disque dur lent, a été remplacé par un SSD pour 130 euros.

Cette petite machine n’a jamais été conçue ou utilisée comme une machine à haute performance. Il a été utilisé par le personnel administratif, principalement pour des fonctions commerciales comme la comptabilité, les documents Word et le courrier électronique, et plus tard comme station de numérisation.

Cette machine a été en service pendant un total de 119 mois. Le montant total dépensé pour la machine a été de 1 375,90 $ (1158 euros). Avec 9,9 années de service, le coût total de possession de cette machine était de 138,97 $ (117 €) par an.

Mac mini 2012 – décembre 2012 à juillet 2021

Il s’agissait d’un Mac mini relativement bas de gamme, livré avec un disque dur de 1 To à 5400 tours/minute, 4 Go de RAM et un Core i7 quadricœur à 2,3 GHz. Il a été commandé début décembre 2012 directement auprès d’Apple. Avec les taxes et les frais d’expédition, la machine a coûté 848 $ (714 euros). J’ai par la suite ajouté un SSD Samsung 840 EVO-Series de 250 Go à 137 euros et mis à niveau la RAM à 16 Go pour 100 euros supplémentaires.

Il s’agissait d’une autre machine basique, utilisée principalement pour l’écriture, la navigation et le logiciel de CRM. Cette machine a été en service pendant un total de 102 mois. Le montant total dépensé pour cette machine était de 1 130,5 $ (951 euros). Avec 8,5 années de service, le coût total de possession de cette machine a été de 128,46 $ (108 euros) par an.

Mac mini serveur 2012 – de février 2013 à juillet 2021

Nous avons acheté cette machine chez Amazon plutôt que chez Apple. La seule véritable différence des modèles Mac mini serveur par rapport au Mac mini de base était qu’il y avait deux disques durs inclus dans la machine. Il était équipé d’un processeur Intel Core i7 à quatre cœurs de 2,3 GHz.

J’ai acheté cette machine pour en faire un petit centre multimédia silencieux. J’ai installé Windows sur le deuxième disque. Ce Mac a été utilisé comme une machine Windows pendant les premières années de sa vie.

Il a été acheté en février 2013 pour 1 155,16 $ (972 euros), frais d’expédition compris. La configuration comprenait 16 Go de Ram et un Apple SuperDrive (pour lire les DVD). J’ai ensuite ajouté un SSD Crucial M500 240 Go à 120 euros.

Cette machine a été en service pendant exactement 100 mois. Le montant total dépensé pour cette machine s’élève à 1 295,15 $ (1090 euros). Avec 8,33 années de service, le coût total de possession de cette machine était de 155,48 $ (131 euros) par an.

Mac mini serveur 2012 – d’avril 2013 à juillet 2021

C’est le deuxième Mac mini serveur que j’ai acheté en 2013. Je l’ai acheté spécifiquement pour le mettre dans le studio comme commutateur et contrôleur pour la vidéo en direct. Il était utilisé pour enregistrer et gérer les interviews vidéo ainsi que mes webcasts. L’espace de mon studio étant très réduit, le Mac mini était une solution idéale.

À l’époque, le processeur le plus performant pour le Mac mini était le Quad-Core Intel Core i7 à 2,6 GHz, et c’est ce que j’ai mis dedans. J’ai utilisé les deux disques durs de 256 Go pendant un certain temps, mais j’ai fini par le mettre à niveau avec un autre SSD Crucial 240 Go à 120 euros. Au départ, il était équipé de 4 Go de RAM, mais il a été immédiatement mis à niveau vers 16 Go pour 110 euros de plus. Nous avons également acheté un autre SuperDrive qui n’a jamais été utilisé dans le studio, mais qui a été déplacé vers l’un des autres Mac Mini.

Cette machine est restée dans le studio jusqu’en 2017. Ensuite la machine est devenue l’un des trois Mac minis que nous utilisions pour travailler, surfer et faire des conférences. Le total des dépenses pour cette machine s’est élevé à 2 154,57 dollars (1813 euros). Cette machine a été en service pendant 98 mois, soit 8,16 ans. Le coût total de possession de cette machine de production vidéo était de 264,04 $ (222 euros) par an.

iMac 27 pouces – novembre 2013 à juillet 2021

Cela nous amène à l’iMac 27 pouces qui m’a couté 4 041,78 $ (3400 euros). En 2013, lorsque j’ai acheté ce monstre, j’avais initialement l’intention d’acheter un Mac Pro. Mais après mûre réflexion, j’ai acheté un iMac.

C’était une bête de course, avec un Intel Core i7 quadricœur à 3,5 GHz, Turbo Boost jusqu’à 3,9 GHz, 32 Go de SDRAM DDR3, 1 To de stockage Flash et une carte vidéo NVIDIA GeForce GTX 780M 4 Go GDDR5. J’avais l’intention de l’utiliser pour tous mes travaux gourmands en puissance de calcul. À l’époque, je faisais tourner une tonne de machines virtuelles dessus pour effectuer des simulations de réseau tout en programmant du code d’architecture de site Web asynchrone.

Un autre objectif était de remplacer ma machine Windows, qui exécutait des applications Windows. J’en avais assez d’avoir deux machines sur mon bureau. En utilisant la virtualisation Parallels, cet iMac exécutait les applications Windows plus rapidement que mon ancienne machine Windows, pourtant extrêmement puissante, exécutant des applications Windows sur du bare metal.

Au fil des ans, il a été utilisé pour monter des vidéos Premiere Pro multicam 4K, des vidéos Final Cut, de gros modèles 3D Fusion 360, etc. Pendant tout ce temps, elle est restée ma principale machine de développement jusqu’à ce que je la débranche début juillet.

Au total, la machine a été en service pendant 92 mois, soit 7,66 années. Le coût total de possession de ce qui était probablement la machine la plus puissante (et la plus chère) que j’avais jamais achetée était de 527,64 $ (444 euros) par an.

La conclusion sur le TCO des machines Apple

Je possède des ordinateurs de bureau depuis qu’il y a des ordinateurs de bureau vendus dans le commerce. Pour ma petite entreprise, j’ai toujours eu au moins une machine équipée au maximum pour le développement et le travail sur les processeurs haut de gamme, et plusieurs machines de bureau bas de gamme.

En règle générale, mes machines les mieux équipées n’ont pas duré plus de 18 mois avant de nécessiter une mise à niveau. La plupart des autres machines ont duré trois ou quatre ans, ce qui correspond à la moyenne des PC en réalité.

Mais ensuite, je suis passé principalement aux Macs (bien que j’aie encore quelques ordinateurs portables Windows et un tas de serveurs Linux). Cet iMac super cher a duré cinq ans (et non 18 mois) en tant que machine principale, et il a encore duré presque trois ans en tant que machine secondaire de développement.

Mes précédentes machines principales coûtaient généralement environ 3 000 euros chacune. Leur fonctionnement me coûtait environ 1700 euros par an. C’était certes coûteux, mais c’était les appareils que j’utilisais pour mon métier.

Quand j’ai acheté cet iMac à 4 000 dollars, ça a été un coup de pied au portefeuille. Mais j’avais besoin de travailler à la fois sur Mac et sur Windows, alors j’ai pris une grande respiration et j’ai dépensé l’argent. Je m’attendais à ce qu’il tombe lui aussi en panne au bout de quelques années. Mais, au lieu de cela, il a duré presque huit ans. Il m’a coûté environ un quart du montant, par an, des machines Windows que je possédais auparavant.

C’est pourquoi, lorsque Apple a commencé à passer au processeur M1 et que mes Macs âgés de 8 à 10 ans n’étaient plus évolutifs, j’ai choisi de faire une mise à niveau complète. Bien sûr, c’est cher. Mais je m’attends à ce qu’ils soient en service pendant un certain temps. Et cela signifie que, même si la mise de fonds a été douloureuse, le coût total de possession sera, étonnamment, beaucoup plus abordable que celui des PC équivalents.

Et c’est sans compter les PC Windows 10 récemment sortis qui seront obsolètes après un an ou deux de vie grâce à Windows 11.

Qu’en est-il pour vous ? Avez-vous déterminé votre coût total de possession pour vos Mac ou PC ? Nous vous invitons à en discuter dans les commentaires ci-dessous.

Source : “ZDNet.com”

Comment verrouiller votre clavier d’ordinateur sous Windows et macOS

Verrouiller son clavier d’ordinateur est toujours utile que l’on ait un chat tapoteur, un bébé énergique, ou que l’on ait soudainement envie de passer un chiffon dessus pour le rendre tout propre. Ou bien lorsque du liquide s’est malencontreusement retrouvé entre les touches et que l’on souhaite utiliser un clavier externe. Sur Windows comme sur Mac, vous pourrez désactiver et activer votre clavier à la demande !Comment verrouiller votre clavier d’ordinateur sous Windows et macOS

Ça vous est probablement arrivé un nombre incalculable de fois : “porwiguy-9peuhvboihlbvali” dans un message, un bug bizarre après avoir passé le chiffon sur le clavier, le bébé qui joue au DJ en soirée… il y a de nombreux cas où on aimerait pouvoir désactiver ou verrouiller le clavier interne de nos ordinateurs, et tant qu’à faire, c’est encore mieux si c’est facile !

On se demande d’ailleurs pourquoi les principaux systèmes d’exploitation n’incluent pas un outil natif pour désactiver le clavier à la demande. C’est particulièrement criard sous macOS lorsqu’on possède l’un des tout derniers macs : ceux-ci n’ont plus vraiment de bouton ON/OFF.

Comment verrouiller son clavier sous Windows

Vous avez deux options pour déverrouiller le clavier sur Windows 10. Une méthode native permet d’allonger le temps de saisie et d’empêcher les saisies répétées. En d’autres termes, il faut maintenir une touche appuyé pendant au moins une seconde, ce qui ralentit suffisamment les frappes pour éviter les saisies étranges en cas de nettoyage du clavier par exemple.

Cette fonctionnalité peut être activée en appuyant pendant 8 secondes sur la touche Maj.Droite (celle avec une flèche dirigée vers le haut sous la touche Entrer). Maintenez la enfoncée jusqu’à ce qu’une fenêtre vous demande de conformer l’activation de la fonctionnalité “filtre touches”. Cliquez sur Oui et le tour est joué. Pour désactiver le filtre et retrouver un comportement normal du clavier, appuyez à nouveau longuement sur Maj. Droite.

La deuxième option pour verrouiller son clavier sous Windows consiste à utiliser une petite application qui s’appelle Keyboard Locker.

Installer Keyboard LockerComment verrouiller votre clavier d’ordinateur sous Windows et macOS

Téléchargez Keyboard Locker en cliquant ici.

Décompressez l’application.

Placez le dossier à l’endroit souhaité. Il s’agit d’un programme exécutable sans installation. Vous pouvez si vous le souhaitez copier sur le bureau ou dans le dossier dans Program Files.

Créez un raccourci pour KeyboardLocker.exe que vous pourrez placer sur votre bureau ou dans votre menu Démarrer.

Utiliser Keyboard Locker

Lancez l’application

Pour verrouiller votre clavier, utilisez la combinaison de touches Ctrl + Alt + LComment verrouiller votre clavier d’ordinateur sous Windows et macOS

Pour déverrouiller votre clavier, tapez unlock dans le vide.

Si vous souhaitez lancer Keyboard Locker au démarrage de Windows

Appuyez sur Windows + R

Tapez shell:startup comme dans la capture ci-dessus puis cliquez sur OK

Mettez un raccourci vers KeyboardLocker.exe dans le dossier qui s’affiche.

Comment verrouiller son clavier sous macOS

Sous macOS nous allons utiliser un autre petit soft gratuit, KeyboardCleanTool qui fait à peu près la même chose que son équivalent Windows.Comment verrouiller votre clavier d’ordinateur sous Windows et macOS

Installez KeyboardCleanTool

Téléchargez KeyboardCleanTool en cliquant sur ce lien

Copiez l’exécutable dans votre dossier Applications

Lancez KeyboardCleanTool

Lors de la première utilisation, il faudra donner à l’application des contrôles d’accessibilité étendus

Validez, et laissez-vous guider jusqu’aux Préférences système

Cliquez sur le cadenas pour déverrouiller les réglages, puis cochez KeyboardCleanTool dans la listeComment verrouiller votre clavier d’ordinateur sous Windows et macOS

Utilisez KeyboardCleanTool

Lancez l’application

Cliquez sur l’unique bouton de l’application : votre clavier est verrouillé

Cliquez à nouveau pour le déverrouiller

À lire également : basculez entre les applications plus vite avec le clavier

Par rapport à son équivalent Windows, cette application ne semble pas vraiment conçue pour se lancer au démarrage. Vous pouvez néanmoins la mettre dans votre Dock si vous l’utilisez souvent !

La rédaction vous conseille :

PC, Mac : voici comment taper les symboles € et £ avec votre clavier

Passer de qwerty à azerty : comment changer la langue du clavier Windows10

Windows 10 : comment activer ou désactiver Windows Defender

Des initiatives pour réduire la fracture numérique

Des initiatives pour réduire la fracture numériqueDes initiatives pour réduire la fracture numérique

Publié le 12/05/2021

Bourg-en-Bresse

Ecouter

Le gouvernement français est engagé dans une course effrénée au « tout numérique ». Son objectif : dématérialiser toutes les démarches administratives d’ici 2022. Or plus d’un Français sur quatre n’y est pas préparé. Pour réduire cette fracture numérique, le Secours Catholique aide les ménages à s’équiper et organise des ateliers d’initiation, comme à Bourg-en-Bresse.

« J’ai toujours compté plus vite que les calculatrices. Et j’ai longtemps pensé que je pourrais me passer d’informatique. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle arrive si vite, cette numérisation de la société. » Michel, 73 ans, ancien professeur d’histoire, explique ainsi la raison de sa présence à l’atelier numérique du Secours Catholique de Bourg-en-Bresse, dans l’Ain. Cet atelier qui a lieu tous les vendredis après-midi pendant un mois et demi.

« J’accompagne bénévolement des migrants dans leur apprentissage du français et dans leur recherche d’emploi. Mais aujourd’hui, eux comme moi, nous ne pouvons plus rien faire sans passer par Internet. C’est incontournable. »

Dans la petite salle de réunion qui donne sur une cour intérieure fleurie, il y a aujourd’hui cinq participants, tous retraités. Chacun est assis devant un ordinateur portable et assisté par un jeune bénévole. La plupart ont moins de 30 ans.

S’initierDes initiatives pour réduire la fracture numérique

En bout de salle, Christine et Matthieu animent la séance. Pour son enseignement, Christine Bouvier, 59 ans, médiatrice numérique, utilise la plate-forme numérique d’Emmaüs Connect, « Les bons clics ». « Elle propose des exercices ludiques et toute une gamme de tutoriels simples pour des débutants. Cet enseignement me motive, ajoute-t-elle, par ce qu’il apporte aux participants. Je les vois repartir souriants, ravis d’avoir appris. »

L’accent est mis sur le vocabulaire. Le numérique est une langue étrangère faite de gestes et de mots dont il faut percer les mystères. « Il faut expliquer ce que sont une icône, un bureau, une tâche, un dossier, un navigateur, un moteur de recherche, une application, une URL », précise Jonathan, 26 ans, l’accompagnateur de Michel. « Autant de termes que ne maîtrisent pas les participants. Beaucoup ont du mal à se repérer sur l’écran. Et puis tout le monde ne sait pas comment allumer un ordinateur… »

© Xavier Schwebel/Secours Catholique

Réduire la fracture

Matthieu Desloges, animateur du Secours Catholique à Bourg-en-Bresse, est le moteur de cet atelier. « Tout le matériel que vous voyez là, c’est notre parc informatique mobile. 8 ordinateurs portables, un ordinateur principal pour l’animation, un vidéo projecteur, un routeur 4G, des multiprises. Nous pouvons nous déployer partout en une demi-heure. Notre but est d’aller dans toutes les équipes locales de notre territoire. » L’atelier a pu démarrer grâce à un financement du Secours Catholique (7500 €) et de la Caisse d’allocations familiales (5000 €). Pour multiplier les ateliers, Matthieu espère obtenir le soutien du gouvernement, par l’intermédiaire du plan France Relance.

La précarité numérique (parfois appelé « illectronisme ») toucherait 14 millions de Français, selon France Stratégie. Pour Didier Duriez, chargé de mission à la direction Générosité du Secours Catholique, ce chiffre recouvre plusieurs manques : « manque de moyen financier, manque de connexion ou manque de connaissance ». Les trois peuvent se cumuler.

La fermeture des établissements scolaires lors du premier confinement a révélé l’ampleur de la fracture numérique. « Dès le mois de mars 2020, rappelle-t-il, nous avons lancé l’alerte. Les enfants n’arrivaient pas à suivre les cours à distance, les étudiants n’arrivaient pas à se connecter. Les familles se sentaient isolées. »

Didier Duriez, chargé de mission au Secours CatholiqueDes initiatives pour réduire la fracture numérique

A lire :«

Sans ordinateur, je me sens exclue

»

© Anthony Micallef/Secours Catholique

Faire front et Équiper

Craignant l’échéance de 2022, date prévue par le gouvernement pour « la dématérialisation de 100 % des démarches administratives », le Secours Catholique s’est engagé à agir sur deux fronts : sur le terrain et dans la sphère politique.

Sur le front politique, explique Didier Duriez, « nous tentons de freiner la course au tout numérique imposée par le gouvernement ». Le Secours Catholique invite le gouvernement à la concertation pour protéger les personnes incapables d’utiliser les outils informatiques. Et n’hésite pas à poursuivre devant les tribunaux les préfectures qui ne respectent pas l’injonction qui leur est faite de conserver des accueils physiques.

Sur le terrain, tous les lieux d’accueil de l’association devront être équipés d’ordinateurs et les bénévoles formés. Il s’agit aussi d’aider les foyers en difficulté à se procurer du matériel.Des initiatives pour réduire la fracture numérique

« Au début de la pandémie, le Secours Catholique a débloqué 110 000 € pour fournir du matériel informatique à un millier de personnes, affirme Didier Duriez. Des ordinateurs ou des tablettes achetés auprès d’entreprises de l’économie sociale et solidaire spécialisées dans le recyclage de parcs informatiques. Un partenariat avec Emmaüs Connect a aussi permis de distribuer des cartes de connexion prépayées pour téléphones, tablettes et ordinateurs. »

Former, accompagner

Dans les zones rurales, l’aide au numérique est déployée dans des véhicules utilitaires. Souvent en partenariat avec les départements ou les communes.

Dans l’Eure, un salarié des services sociaux tient une permanence tous les quinze jours dans le minibus connecté du Secours Catholique.

A Aurillac, dans le Cantal, le Conseil départemental a mis à la disposition de l’association deux minibus équipés pour aller à la rencontre des personnes ayant besoin d’accéder à Internet. « Nous les aidons à déclarer leurs impôts, à contacter la caisse d’allocations familiales, à remplir des formulaires, indique l’animatrice, Lydie-Anne Jourdain. Ces bus proposent aussi des ateliers numériques à ceux qui en ont besoin. La plupart des participants ont plus de 70 ans. »

« Moi je suis né avec l’informatique et tout cela me semble naturel, déclare Jonathan au sortir de l’atelier de Bourg-en-Bresse. Comme je me débrouille en informatique, je me suis dit que je pourrais aider ceux qui ne s’y connaissent pas trop. Aujourd’hui, c’est devenu essentiel dans la vie de tous les jours. »

C’est aussi l’avis de Dominique, la soixantaine. Elle accompagne bénévolement des personnes en situation de précarité dans un lieu d’accueil du Secours Catholique du département : « Finalement, eux et nous partageons la même exclusion. »

Je contacte le Secours CatholiqueJ’agisJe fais un donDes initiatives pour réduire la fracture numérique

Jacques Duffaut

© Xavier Schwebel/Secours Catholique-Caritas France

Tweet

Envoyer par mail

Plus d’informations

Situations d’urgence en France

# sur le même thème

29/07/2021Des initiatives pour réduire la fracture numérique

Une double punition pour les victimes de traite

Jeunes, souvent originaires de l’est ou du sud de l’Europe, sous l’emprise de vastes réseaux ou de petits clans qui les contraignent à commettre des délits, ils ont tôt ou tard à faire avec la justice qui les punit. Une double punition, explique Geneviève Colas, coordinatrice du Collectif « Ensemble contre la traite des êtres humains », à l’occasion de la Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite des êtres humains.

Tweet

Envoyer par mail

12/07/2021

En Charente-Maritime, la parenthèse des vacances

L’été, le Secours Catholique organise des camps de vacances à destination de jeunes dont les familles rencontrent des difficultés. Un grand bol d’air pour ces adolescents, loin des soucis du quotidien.

TweetDes initiatives pour réduire la fracture numérique

Envoyer par mail

23/06/2021

Chômage : sur « le parcours du combattant » des demandeurs d’emploi

Mardi 22 juin, le Conseil d’État a suspendu les nouvelles règles de calcul de l’assurance chômage qui devaient entrer en vigueur le 1er juillet. Car celles-ci « pénaliseront de manière significative les salariés qui subissent plus qu’ils ne choisissent l’alternance entre périodes de travail et périodes d’inactivité », souligne la juridiction. Véronique, Franck, Marwan sont demandeurs d’emploi : ils nous ont ouvert leurs portes pour témoigner de leur vie au chômage, parler de leurs peurs, de leurs désillusions mais aussi de leurs espoirs.

Tweet

Envoyer par mail

« Sans ordinateur, je me sens exclue »

Toute l’actualité du Secours Catholique

À l’épicerie La Marguerite, la solidarité s’épanouit

Vélo électrique : le fameux Velobecane 7 est encore à -45 % ce mercredi

Le vélo électrique Velobecane 7 est idéal pour vous déplacer en ville. Il vous permet de gagner du temps tout en faisant des économies et en produisant un minimum d’efforts. Velobecane Easy embarque une batterie au lithium-ion 8Ah qui offre une autonomie de 40 km. Cette batterie est d’ailleurs amovible, ce qui vous donne la possibilité de la retirer pour un rechargement plus simple. Ce VAE Velobecane Easy est équipé d’un moteur qui est placé à l’arrière, ce qui vous donne la sensation d’être propulsé et non tracté. Avec ce vélo électrique, vous pouvez atteindre les 25 km/h sans forcer via un moyen de déplacement silencieux et performant. D’une taille de 26 pouces et avec un enjambement bas, Velobecane 7 est parfaitement équipé : éclairage électrique LED, frein à disque à l’avant et à l’arrière, garde-boue, porte-bagages. Sur Cdiscount, le vélo électrique Velobecane 7 est en promotion. Grâce à sa remise immédiate de 550 euros, ce VAE est disponible à 650 euros au lieu de 1 199 euros sur Cdiscount.

Quel prix pour un bon vélo électrique ?

Depuis maintenant plusieurs années, le vélo électrique est un moyen de déplacement qui a pris une grande place dans notre société. Volonté de gagner du temps, pensée écologique et désir de dépenser moins d’argent qu’avec une voiture, il y a eu une véritable prise de conscience collective ces derniers temps. Avec une demande de plus en plus importante, de nombreuses entreprises se sont mises à commercialiser des vélos électriques, et l’offre est aujourd’hui particulièrement grande, c’est pourquoi il n’est pas forcément facile de savoir comment choisir un bon vélo électrique ainsi qu’un tarif honnête. Les vélos électriques sont forcément plus chers que les vélos classiques car ils sont bien mieux équipés. En moyenne, un bon vélo électrique coûte aux alentours de 1 500 euros. Cependant, de nombreux modèles comme le Velobecane 7 sont disponibles à moindre coût. Entre 800 et 1 500 euros, vous pouvez retrouver de très bons VAE destinés aux pistes cyclables en milieu urbain. Avec les différentes promotions que l’on retrouve, il y a même moyen de faire encore plus d’économies.

Cliquez ici pour profiter du bon plan Velobecane 7 sur Cdiscount

Les meilleurs deals du moment chez Cdiscount :

AirPods 2 à 129€92 au lieu de 179€

Trottinette électrique Surpass 8 Pro à 179€99 au lieu de 279€99

PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 à 999€99 au lieu de 1299€99

» À lire aussi : 3 bonnes raisons de s’abonner au Pass Ligue 1 Amazon sur Prime Video

Les prix mentionnés sont à titre indicatif et sont susceptibles d’évoluer. En cliquant sur les liens de cet article, vous acceptez le dépôt de cookies. Ouest-France peut percevoir une commission en cas d’achat sur le site partenaire.

Partager cet article

Vélo électrique : le fameux Velobecane 7 est encore à -45 % ce mercredi

Ouest-France.fr

Comment calibrer l’écran OLED d’un ZenBook 13

Les paramètres d’image susceptibles d’être ajustés sur un écran de PC portable muni d’une dalle OLED sont relativement simples. Ils comprennent la luminosité, la température des couleurs, le gamma et le niveau HDR. Si les écrans OLED des ZenBook 13 bénéficient d’une très bonne calibration dès leur sortie d’usine, il peut être intéressant d’affiner les réglages de la dalle en fonction des usages.

Les composantes de l’image

La luminosité ajuste les niveaux de noir dans l’image, dans le cas d’une dalle OLED ce réglage est moins critique. Elle affiche naturellement des noirs très denses, purs, tout en conservant un niveau de détail élevé. Le gamma, pour simplifier, représente l’équilibre entre les trois dominantes du signal vidéo : rouge, bleu et vert, le niveau de HDR contrôle l’exposition et enfin la température de couleur (froide renforce les bleus et les verts, chaude renforce les rouges et oranges).

Windows 10: les réglages de base

Le premier réglage disponible dans le menu d’affichage (

paramètres > affichage

) est celui de la luminosité. La qualité de la dalle OLED permet de la réduire sans perte de détails. On obtient un gain d’autonomie pour la batterie sans impact sur la qualité d’image.

Windows propose également, lorsque l’écran est compatible Windows HD Color comme le ZenBook 13, d’ajuster l’équilibre des images et vidéos HDR/SDR. Cette fonction règle la balance entre les niveaux HDR (plage dynamique étendue) et SDR (plage dynamique standard). Le HDR est la synthèse d’une image surexposée, moyennement exposée et surexposée. Cette résultante équilibre au mieux le niveau des noirs et des blancs. Une réglette sert à faire varier l’équilibre et une vidéo test affiche le réglage en temps réel. En fonction de la qualité du film, du grain et de sa lumière, le déplacement de la réglette aide à désaturer les couleurs et réduire la luminosité.

Enfin, Windows 10 permet une gestion encore plus fine de l’affichage en fonction des usages. Pour accéder à cette fenêtre, voici la marche à suivre :

paramètres > affichage

puis

paramètres d’affichage avancés

puis le menu

propriétés de la carte vidéo pour l’affichage 1

. Dans la fenêtre qui s’ouvre, on sélectionne le troisième onglet :

gestion des couleurs

puis on clique sur le bouton de

gestion des couleurs

. Les valeurs du profil de périphérique offrent différents choix: Agfa pour les photographes, ASUS pour utiliser les capacités de l’écran OLED en vidéo et sRGB pour la plupart des autres usages. Dans la seconde partie de l’écran, il est possible d’ajuster le rendu ICC (professionnel) à celui du système de couleurs Windows pour la photo, le dessin au trait (colorimétrie relative), la simulation du papier (colorimétrie absolue) et l’affichage des graphiques professionnels.

My ASUS : le contrôle absolu

Avertissement

: Pour pouvoir utiliser les réglages d’images de My ASUS, il faut désactiver le HDR dans les paramètres de Windows.

Dans la barre latérale de My ASUS, un clic sur

Personnalisation

puis

Audio & visuel

donne accès aux réglages fins de l’écran dans un menu appelé

Splendid

. Comme sur les téléviseurs OLED on dispose de quatre sélections :

Normal, Vif, Manuel et Eye Care

. Toutes ces modifications sont visibles en temps réel sur une petite photo située en haut de l’écran.

Le mode Normal ajuste le gamma et la température de couleur pour offrir un rendu aussi proche que possible que ce que l’œil humain peut voir. En d’autres termes, on obtient des couleurs fidèles et naturelles. Le mode Vif sature les couleurs au maximum pour rendre les images plus vives et plus dynamiques (à utiliser avec parcimonie donc).

Le mode manuel dévoile une réglette graduée qui agit sur la température de couleur, avec des valeurs maximales qui s’étendent de plus 50 % vers le chaud ou plus 50 % vers le froid. La dernière sélection, Eye Care, réduit l’émission de lumière bleue et par conséquent tous les tons bleus. Elle possède cinq positions. Si elle se révèle salvatrice pour les longues sessions de travail sur l’écran, elle ajoute un filtre jaune nettement perceptible à partir du niveau 2. Dans ce cas, retoucher des photos, profiter d’un film ou d’une partie de jeu vidéo devient difficile.

Pour les cinéphiles, ASUS a équipé ses ZenBook 13 OLED du système Tru2Life. Lorsqu’il est actif, un algorithme dopé à l’IA se lance pour optimiser la netteté et le contraste de chaque trame vidéo. Les films s’en trouvent ainsi plus nets, plus détaillés et plus fluides. Si le résultat est flagrant avec les services de streaming, il est moins perceptible avec des films anciens ou tournés avec des formats spéciaux comme l’IMAX. En cas de fausse manip, pas de panique, un clic sur Normal et tout rentrera dans l’ordre.

En savoir plus >